PARLE


Parle moi
Demande-moi
s’il est temps de balayer la cendre
des mille portes brûlées sur ton passage
Parle-moi
de tes semelles de vent trouées d’oiseaux
du sel de tes larmes
creusant les plaies des suppliciés
Donne-moi
une seule raison
bonne ou mauvaise
de t’écouter
dire
que la poésie
s’est mise à puer
comme des millions de cadavres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s