Cisailles

épines-16013196

Il voyageait entre une caresse improbable et la sonnerie ponctuelle du petit matin. La solitude effaçait de ses yeux les habitudes nocturnes et diurnes, les embrassades posthumes.

Du jour nouveau, il pressentait le vide et sa vie se tenait là, à cheval sur l’abstrait.

Il la regardait dormir malgré le bruit de la rue en éveil. Le froid de l’aube les rapprochait parfois, fronts appuyés sur la vitre, l’un à côté de l’autre mais leurs haleines ne mêlaient pas leurs buées.

Il décida d’arpenter le chemin inverse et de se blesser aux épines du buisson ardent.  Avec le fer extrait de son sang, il forgea les cisailles qui trancheraient leur lien.

Publicités

Sourde et mouette

DIGITAL CAMERA
Méditation (Joël H 2014)

À l’horizon, l’océan fermente sous la quille des navires silhouettes, îles de métal posées sur les brisants.

Les pensées de la jeune fille courent plus vite que les oiseaux poussés par le noroît. Elle s’assied  sur un rocher.

   Ne plus bouger. Attendre. Profiter seulement de la douceur de ce mois d’octobre, de l’odeur du varech et des lubies du climat. Bâillonner le langage intérieur qui babille en permanence. Ne plus penser. Étouffer ce bruit de fond parasite qui pervertit toute spontanéité et renforce le sentiment de solitude. Atteindre un état végétatif, le temps de générer une nouvelle vie, sans mémoire. Sourde au grouillement de l’âme.

Elle concentre son regard sur la ligne de vagues qui frappe les roches et se laisse bercer par le rythme de la marée en essayant de laisser filer sans les retenir les mille pensées qui lui viennent, souvenirs, questions obsédantes…

Incapable d’endiguer ce flot intime, elle tente au moins de ne pas s’y noyer, de se laisser porter, de n’être que sensation hors de toute conscience, comme les nuages indifférents qui filent au loin.

Elle est un court instant la mouette frôlant la crête des vagues ébouriffées par le vent, portée par les courants ascendants, ombre violette sur le gris vert de la lande. Elle survole à haute altitude un chalutier qui revient au port ; ses hélices tissent des dentelles blanches et vertes à son arrière.

Vertige.

Revenant brutalement à la réalité et prise de panique,  elle bat des ailes si vite que son cœur explose en plein vol.